Une critique dans la revue Sciences et Avenir du mois de juin (p. 105).

Sciences et Avenir