11 octobre 2012

L'Art préhistorique en BD - Yozone

yozone

Une interview et une chronique de "L'art préhistorique en BD" sur le site Yozone.

06 octobre 2012

Jenia : un nouveau mammouth congelé en Sibérie

mammouth

Une carcasse congelée de mammouth laineux a été découverte par un enfant de 11 ans. Le mammouth Jenia (ou Zhenya) porte le nom de son découvreur. Seul le côté droit a gardé sa peau, le gauche ayant pourri. Les organes internes sont décomposés, mais son sexe (1 mètre) est conservé. Il reste aussi une défense, une oreille et un oeil.

Les médias parlent déjà du "mammouth du siècle", "exceptionnellement bien conservé".
Pour vous faire une idée, voir l'essentiel des découvertes de mammouths congelés depuis les débuts du 20ème siècle (et même avant).

Posté par eric lebrun à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Mammouths congelés de Sibérie

Principales découvertes de mammouths congelés en Sibérie

La première mention de la découverte d'un possible mammouth gelé date du  17ème siècle. Une tête entière et un pied gelé auraient été mis au jour en Sibérie. Puis, au 18ème siècle, sur une rive de la rivière Volcovoi sont trouvés un crâne, 2 défenses, quelques os et les restes d'une peau velue.

adams mammouth Talcy-30_img_59

1804. Adams
Mâle d'environ 45 ans.


Les chairs ont été mangées par les animaux sauvages, puis dépecées par les Yakoutes pour nourrir leurs chiens !

Le squelette est presque entier, à l'exception des défenses qui, sur la reconstitution du musée de St Pétersbourg, proviennent d'un autre animal.

 

 

 1901. Berezovka – Mâle d'environ 35/40 ans – Environ 35 000 ans.
Squelette, et conservation partielle des parties molles : pied intact, queue, clapet anal et pénis de 86 cm, et des parties de peau et poils. La trompe, la peau et les chairs de la tête ont été mangées par les ours et loups. Les défenses ont été volées.

Berezovka 1

Berezovka 2



Une reconstitution avec des morceaux de peau est visible au musée de St Pétersbourg.

 

 

 

 

 

 

 

Paris0018 copie

1906. Lyakhov ou Atrikanova
Jeune mâle.

Squelette quasi complet, à l'exception de la défense droite, de côtes et vertèbres.
Tête, pattes et peau conservées.
Exposé au Musée d'Histoire naturelle de Paris.

 

 

 

 

1908. Sanga-Yurakh
Trompe couverte de poils

1908. Kutomanov – Mâle adulte – Environ 35 000 ans
Deux pattes couvertes de peau (jetées au chiens par les locaux) et tissus mous.

1924. Bolshaya Baranikha
Partie distale d'une trompe bien conservée

Taimyr

1948. Taïmyr
Individu de 50/55 ans


Squelette très bien conservé – Un peu de tissus mous.
Exposé au musée de St Pétersbourg

 

 

 

 

 

Berleck copie

1970. Berelekh
Environ 14 000 ans


Patte congelée.

 

 

 

 

 

 

 


1971. Shandrin
– Adulte âgé - Environ 42 000 ans

Squelette quasi complet.
Conservation des organes internes, dont la rate, le pancréas, les intestins et l'estomac, avec 300 kg de végétaux partiellement digérés.

IMG_6969


1977. Dima – Bébé mâle de 6 à 12 mois – Environ 40 000 ans
Carcasse entière, dont la trompe, le cœur et le pénis. Du poil est conservé sur les pattes.

dima

1977. Khatanga – Adulte d'environ 40 ans - Plus de 50 000 ans.
Tête couverte de poils, y compris oreille et trompe - La trompe, coupée en 2 morceaux a été perdue !
Pied avant, avec ongles et peau.

1979. Yuribei – Femelle de 10 à 14 ans – Environ 10 000 ans
Sans tête, mais organes internes bien conservés. Intestins remplis d'herbe, verte par endroits.

1988. Masha – Bébé femelle de 3/4 mois  - Environ 40 000 ans
Presque entière, sauf la trompe.

Masha 3 copie

 

Abyi

1990. Abyi ou Belaya Gora
Bébé de 2 mois
Entre 40 et 30 000 ans environ.

Tête avec trompe et une oreille. Deux pattes.


1994-1995. Bolshoy Lyakhovsky

Diverses découvertes : Parties de peau, patte, …


1997. Maksunuokha

Tête, défenses et trois pattes

 

 

1997. Jarkov – Adulte de 47 ans – Environ 20 000 ans
Mammouth dans un bloc de glace.

2002. Yukagir – Adulte de 48 ans – Environ 18 500 ans
Tête sans trompe mais avec défenses – Patte complète.

yukagir

OIMYAKON 2

 

  2004. Oimyakon
 
Bébé mammouth
  Environ 40 000 ans.


  Tête avec trompe.

 

 

 



2007. Lyuba
- Bébé femelle de 1 mois - Environ 42 000 ans.

Très bien conservée. Du lait maternel dans l'estomac.

Lyuba

2009. Khroma - Bébé femelle de 1 mois – Au moins 45 000 ans
Trompe et une partie des organes internes mangés par les renards.

00

2012. Yuka – Bébé femelle de 3 ans – Environ 30 000 ans
Très bien conservée – Poils blonds.
Elle porte les marques d’une attaque de grand prédateur (lion ?) et d’autres probablement faites par des hommes préhistoriques : une longue incision de la base du crâne jusqu'au niveau du dos, et une de forme ovale et «découpée de manière décorative» sur un côté.

Mammouth Yuka2

2012. Jenya ou Zhenya – Mâle d'environ 15 ans
Partiellement conservé : le flanc gauche a pourri, mais le droit a gardé sa peau. Les organes internes sont décomposés, mais le sexe d'un mètre de long est intact.

jenia

Liens : Mammuthus

Posté par eric lebrun à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 septembre 2012

Mammouth cloné - Le retour !

Des restes de mammouth laineux, qui contiennent des cellules intactes (et pas vivantes contrairement à ce que certains médias  relayent) ont été  découverts cet été en Sibérie. Bref, encore une annonce fracassante et un bon emballement médiatique sur un futur clonage (encore hypothétique !) du mammouth.

Clone mammouth

Le lien vers l'article de Sciences et Avenir et de  MaxiSciences

Posté par eric lebrun à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Journées du Patrimoine 2012

Etiolles

Une illustration pour l'Archéorallye d'Etiolles, qui se déroulera durant les journées du patrimoine, le week-end prochain.

Archéorallye d'Etiolles - Destination Préhistoire
Partez à la recherche des balises dissimulées autour du site archéologique, répondez aux énigmes pour rassembler les indices et remporter la partie.
Inscriptions sur place de 10h à 15h
Horaires : sam-dim 10h-18h - Durée environ 2h.
Gratuit

Programme complet sur Hominides.com

Posté par eric lebrun à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 septembre 2012

De l'art pariétal en Galice !

Cova Eiros

70 gravures et peintures noires ont été découvertes dans la Cova de Eirós (Triacastela) en Galice. C'est un secteur où l'art pariétal était jusqu'alors inconnu, les sites les plus proches étant les gravures à l'air libre de Foz Coa (Portugal) et ceux du río Nalón, à l'Ouest des Asturies (Espagne).

La grotte, fouillée depuis 2008, est un important gisement archéologique, avec un remplissage de 3 mètres, couvrant une occupation de plus de100 000 ans (Neandertal et Homo sapiens).
Cette découverte tombe à point : une exploitation minière menaçait ce site archéologique.

Source : Praza - El Pais

Posté par eric lebrun à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 septembre 2012

Le projet Lascaux 4 est abandonné

Lascaux

Rigueur oblige, la ministre de la culture Aurélie Filippetti annonce l'arrêt de plusieurs projets culturels, dont Lascaux 4 :
"Lascaux 4, autrement dit le Centre d'art pariétal, 50 millions d'euros pour un projet non prioritaire, nous l'arrêtons" - Le Monde.

Posté par eric lebrun à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juin 2012

L'ancienneté de l'art pariétal, Homo sapiens et Neandertal

CARTE DECOUVERTES

Depuis quelques mois, les publications de nouvelles datations d’art pariétal se succèdent, faisant reculer toujours plus loin son ancienneté. Parallèlement à cette course au plus vieux site orné, le débat sur son auteur est lancé : Homo sapiens ou Neandertal ?

Rappel des dernières découvertes :

- En 1995, la datation directe au C14 du charbon de bois de dessins de la grotte Chauvet fait reculer les débuts de l’art pariétal à - 32 000 ans. Ces dates ont depuis été calibrées, et correspondraient à un âge autour de - 35 000 à - 37 000 ans.

Début novembre 2011, deux articles publiés dans Nature, font reculer la date d’arrivée d’Homo sapiens en Europe :

- Une mâchoire d’Homo sapiens de la grotte de Kent (Angleterre) est estimée à plus de 40 000 ans.
Mais cette date est obtenue à partir de datations d’ossements animaux des couches inférieures et supérieures à celle du fossile, et la stratigraphie pourrait avoir été bousculée.
Plus d’infos
  - Contestation de cette datation 

- Deux dents d’Homo sapiens de la grotte de Cavallo (Italie) sont estimées à - 45 000 ans. Des datations C14 des coquilles marines perforées, situées dans la même couche que les dents, donnent un âge compris entre -47 530 et -43 000 ans.
Plus d’infos
 

- En février 2012, les peintures de la grotte de Nerja (Andalousie) sont annoncées à -42 000 ans. Or à cette période, la grotte n’était pas fréquentée par Homo sapiens mais par Neandertal, qui serait donc l’auteur de ces peintures.
Mais cette datation C14 est indirecte. Elle concerne des résidus de charbon de bois, trouvés au sol à proximité de peintures, qui peuvent être plus anciens que les oeuvres pariétales.
Plus d’infos 
  

- Début mai 2012 sont publiées de nouvelles datations du gisement aurignacien de la grotte de Geissenklösterle (Allemagne), donnant un âge de -42 à 43 000 ans. Les ossements animaux datés proviennent d’une couche contenant des parures et instruments de musique.
Plus d’infos
  

- Mi-mai est publiée la découverte d’une portion de voûte gravée à l’abri Castanet (Dordogne), avec une datation à -37 000 ans, d’après des dates C14 d’artefacts de la surface archéologique sur laquelle elle est tombée.
Plus d’infos 

- En juin 2012 sont publiées de nouvelles datations de grottes ornées espagnoles. A Castillo (Cantabrie), une main négative est datée à -37 000 et un point rouge à  -40 800 ans. A Altamira, un signe peint est daté à -36 000 ans, … Ces dates sont basées sur la nouvelle méthode de datation Uranium-Thorium. Vu l’ancienneté des dates, certains chercheurs avancent que ces peintures sont l’œuvre de Neandertal.
L’hypothèse, largement relayée dans les médias, est contestée par de nombreux scientifiques.
Plus d’infos
  - Des remarques utiles sur cette datation et cette attribution

En résumé :

CHRONOLOGIE- 45 000 ans : Plus ancienne datation indirecte d’Homo sapiens en Europe (Italie)
- 44 000 ans : Homo sapiens au Sud de l’Angleterre ?
- 43 000 ans : Aurignacien de Geissenklösterle (Allemagne)
- 42 000 ans : Art pariétal de Nerja (Andalousie) ?
- 41 000 ans : Art pariétal de Castillo (Espagne) 
- 37 000 ans : Gravures rupestres à l’abri Castanet (Dordogne)
- 36 000 ans : Art pariétal de la grotte Chauvet (Ardèche)
- 35 000 ans : Plus ancienne datation directe d’Homo sapiens en Europe (Roumanie)
- 28 000 ans : Plus récente datation indirecte de Néandertaliens en Europe (Gibraltar)

15 juin 2012

Neandertal artiste ?

Neandertal Art

De nouvelles datations (basée sur l'uranium) de certaines peintures pariétales de onze grottes espagnoles (Altamira, El Castillo, Tito Bustillo, ...) feraient reculer les débuts de l'art à - 40000 ans. Pour comparaison, celles de Chauvet sont actuellement datées à - 36000 ans (datation C14 calibrée).

Du coup, certains chercheurs avancent l'hypothèse qu'elles ont pu être réalisées par Neandertal ! Un grand débat est lancé !

Plus d'infos ici : Le Point - Le Figaro et pour des avis contradictoire ICI et ICI

30 mai 2012

Nouvelle grotte ornée en Ardèche (2) - Infos complémentaires

carte ardeche

Des précisions concernant la découverte d'art pariétal dans le gouffre d'Emilie (Ardèche). Selon les sources, certaines imprécisions subsistent :

- La grotte se situe à Saint-Alban-Auriolles, à la sortie des gorges de la Beaume, où aucune autre grotte ornée n'est actuellement connue. Elle est à quelques kilomètres de la grotte Chauvet, mais hors de la concentration des grottes ornées des gorges de l'Ardèche.

- Elle a été découverte en septembre 2011 (ou durant l'hiver 2011).

- L'accès, aujourd'hui cloturé, se fait par un puits de 15 m (selon le propriétaire) à 30 m (selon les spéléologues), si étroit qu'il a dû être élargi. La salle fait 60x40m (selon le propriétaire) ou 100x80 m (selon les spéléologues).

- Plusieurs motifs ont été découverts :
> une tête noire de cheval, à 3m au-dessus du sol.
> des mains positives rouges
> de grosses ponctuations rouges (et non des "poings" comme cité dans certains articles !)
> des traces de peintures

La prospection de l'ensemble du réseau n'est apparemment pas terminée. Un différent semble actuellement opposer le propriétaire et des spéléologues ...

Quelques remarques :

- Si la grotte est fort intéressante pour nos connaissances en art pariétal, elle n'est absolument pas comparable à Lascaux ou Chauvet.

- La présence de mains et de ponctuations sera à préciser :
> des mains positives existent à Chauvet, et plus loin, le long du Gardon à Baume-Latrone et Bayol.
> de grosses ponctuations, bien particulières car faites avec la paume de la main, sont recensées à Chauvet et à la grotte "aux points".

Bref, attendons avec impatience une publication scientifique de cette découverte !

2 videos sur France TV (le film des spéléos, et une interview du préhistorien B.Gely)
et quelques articles : Midi Libre - Le Dauphiné

Posté par eric lebrun à 15:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,